Au secours mon enfant a 2 ans!

Je pense que tout est dit dans le titre!

Me voilà de retour après trois jours à la mer du nord.  Un appartement vraiment superbe, beaucoup de vent mais pas de pluie ni de neige… C’est déjà ça non?

1ère étape, remplir le coffre de l’auto… Je me retrouve avec un enfant qui ne tient plus en place, qui crie, se fâche, et cerise sur le gâteau… Me stresse encore plus que ce que je ne le suis déjà car oui…. A chaque fois que l’on part, je suis nerveuse car je sais qu’à un moment donné, ma petite boule de nerfs de 92 centimètres ne tiendra plus en place…

2ème étape, nous sommes arrivé à bon port et nous allons profiter du bord de mer.  On est tous emmitouflés et parés pour affronter le froid.  Tu te vois, marcher gentiment sur la digue, avec ton petit garçon qui marche devant toi…

FAUX!!!!! Il veux d’office aller dans le sens opposé du tien, il veux monter et descendre cent fois la petite rampe qui mène à la plage, il ne veux plus aller dans sa poussette, il râle, il se jette par terre, il crie… Haaa les vacances en famille!!

On se calme et on se dit qu’on n’est pas les seuls à vivre ça.  Ca ne doit pas être juste Charles qui réagit comme ça… Tu regardes autour de toi et tu vois juste des couples avec des enfants en très bas âge (Tu soupires et tu te remémores ces doux moments ou il ne bougeait pas dans sa nacelle) ou alors ce sont des enfants un peu plus âgés qui ont l’air d’obéir plus ou moins.

Serait-ce ce fameux « TERRIBLE 2 »? La majorité des crises de colère surviennent chez l’enfant de 18 et 30 mois alors qu’il ne maîtrise pas encore très bien le langage verbal et s’exprime en gestes, et souvent de façon « explosive »!

Bon, cela ressemble à cela mais que faire?  Ce n’est jamais évident de se donner en spectacle, on a l’impression que tout le monde nous regarde, et j’avoue, je m’écrase par peur du regard des autres…

Il n’y a pas des milliers de solutions mais il y a quelques pistes qui pourraient vous aider tout autant que moi:

  • Stopper directement votre enfant et lui expliquer que l’on ne fait pas ça.
  • Le prendre à part, le calmer, le rassurer, l’écouter, lui parler.
  • Lui expliquer le pourquoi de l’interdit afin qu’il ne soit pas frustré à 100% dans son besoin d’autonomie et de découverte.
  • Plus il réussira à mettre des mots sur ce qu’il ressent, moins il réagira avec violence.  Cela peut prendre du temps mais cela l’aidera plus tard aussi.
  • Ce n’est pas forcément parce qu’on insiste que cela va fonctionner.
  • Avoir des consignes claires et faciles à comprendre pour un petit de deux ans.
  • Lui donner le choix peut parfois aider, il va diminuer son opposition.
  • Si il n’écoute pas lorsque vous parlez, regardez le dans les yeux et expliquez lui les choses à nouveau et calmement.

Je pourrais donner des milliards de pistes mais il me semble que si on pouvait déjà appliquer celles-ci, cela pourrait aider certaines d’entre nous.

Je ne vous cache pas que j’ai fait cet article pour moi aussi car au milieu de tous ces sites qui donnent des conseils, je ne savais plus ou donner de la tête, alors je me suis dit qu’un petit résumé avec des choses que j’avais déjà essayées pouvait être un article intéressant.

Et vous? Comment faites-vous à la maison avec votre petit monstre de deux ans?

A bientôt,

Anne

12 réflexions sur “Au secours mon enfant a 2 ans!

  1. corentinetalice dit :

    Ici il fait aussi de belle crise. Ce qui est difficile ce qu’il ne veut que maman. Son père ne peut même pas donner une assiette ou le porter. Vers assez fatiguant. On ne sait plus quoi faire. Si tu as des astuces.

    Sinon on le met dans sa chambre pour le calmer ou on essaye de changer de sujet.

    Bonne continuation

    J'aime

  2. Sonia dit :

    Hello Anne, je suis dans la même situation avec ma Giulia. Crise de larmes à chaque contrariété et teste mes limites sans cesse. Mon astuce dès qu’elle démarre est de lui demander calmement (pas tjs évident) pourquoi elle pleure ou pourquoi elle fait ceci ou Cela. Cela marche bien car elle se rend compte qu’elle a mon attention. Je me mets aussi à sa hauteur pour lui parler et lui expliquer les choses. Si cela ne suffit pas, coin. J’avais lu que pour que la punition soit comprise, il fallait 1 minute/année, soit 2 minutes ici. Après, de nouveau, à sa hauteur et je lui demandes qu’elle m’explique pourquoi je l’ai punie. Je lui dis que je l’aime même si je ne suis pas d’accord avec elle. Cela demande beaucoup de self control mais ça paye plus que crier en vain… Pas toujours évident ce lien si fusionnel avec un petit être qu’on ne comprend pas toujours. Courage et Merci pour ton blog! Je te suis depuis la naissance de Charles via insta et j’apprécies que tu partages ta vraie vie (avec les hauts et les bas). C’est rafraîchissant et ça fait du bien! Ne changes rien! Sonia, maman d’un Terrible Two

    J'aime

    • La Famille Chaton dit :

      Merci pour ton commentaire! Je prend bonne note de la minute par année!!! Je pense que leur expliquer est vraiment la clés. Maos j’avoue que ce n’est pas tjs facile parce que je me dis qu’il est petite et qu’il ne va rien comprendre… alors que justement… il comprend déjà TOUT 😅🙈

      J'aime

      • Sonia dit :

        Oh oui ils comprennent tout et surtout nos failles. La mienne est interpellée quand je la met au coin, elle le dit à son papa, à la gardienne et on reparle de la raison calmement. J’ai toujours détesté les parents qui « menacent » (coin, punition) mais qui n’agissent pas. Ça ne donne pas de limites aux enfants et j’estime que c’est ce dont ils ont besoin pour se construire. Mais bon, mon discours sera peut-etre différent après le week-end à Plopsa qui se profile 😀

        J'aime

  3. mes_petits_ateliers dit :

    Hello! Ici je suis une grande fan d’Isabelle Filliozat, même si ses conseils ne sont pas toujours faciles à mettre en pratique, celui qui marche très bien c’est verbaliser son émotion et de l’expliquer à voix haute: « je vois que tu es triste/en colère… parce que… ». Il se sent rassuré d’être compris. Bon après je rajoute le « mais… » et même s’il n’est pas toujours d’accord ça minimise la crise en général… ou pas! 🙈

    Aimé par 1 personne

  4. Clara dit :

    Coucou ! Alors déjà, ça fait du bien de voir qu’on est pas seule à traverser ça… autour de moi j’ai le droit à « c’est pas normal, tu te laisses marcher dessus » « les miens n’ont jamais fait ça » et j’en passe… généralement les crises se font plutôt à la maison et en cas de grosses crises (se jette en arrière, se tape, jette les jouets) je le mets dans sa chambre pour qu’il se calme et quand il est calmé je lui explique pourquoi j’ai fait ça et pourquoi il ne fait pas reagir comme il l’a fait. Si les crises sont plus petites (il se contente de dire non et de hurler) je lui dit fermement que j’ai compris mais que si j’ai dit non c’est non et souvent ça marche mais c’est pas evident à gérer… bon courage !

    Aimé par 1 personne

  5. Anais dit :

    Coucou,
    Ici avec ma Poucinette ça dépend parfois, on va dire qu’elle teste beaucoup, va dans l’opposition de temps à autres mais j’arrive plus ou moins à la « recadrer » .. Quand aux punitions, ici à part le coin, je ne fais rien d’autre, je ne veux pas la mettre en position de frustration en lui retirant tétine et doudou. Aussi, jamais punie dans sa chambre, je ne veux pas qu’elle associe chambre et punition, sinon, elle ne voudra plus y aller pour dormir ou jouer si elle assimilé sa chambre a un endroit de punition.

    Aimé par 1 personne

  6. Marion dit :

    Coucou Anne en effet phase terrible. J ai un petit garçon de bientôt 3 ans qui nous en fait voir par période de 2 à 3 semaines avant de revenir au calme et j ai remarqué après que des grandes acquisitions apparaissaient langage s améliore n propreté. Couleur …
    Moi j’ai essayé bcp de chose
    La diversion quand je sens la crise montee notamment en magasin ou c’est juste pas possible de les emmèner je bannis les magasins de jouets avec lui mdr il est pas pourri gâté mais ne voudrait jamais partir .
    Une promenade il n en fait qu’ à sa tête et ne comprend pas que la promenade a une fin. J’ai le droit à cris . Rouler par terre obligé de port et un bébé en rage…
    Je mets des mots sur ses émotions mais après car dans l instant il s en fiche et a besoin de limite claire et précise.
    Souvent je cris très fort papa aussi 😣pas le choix . Se fâcher très fort aussi le coin en 1 er puis la chambre pour l isoler quand je sens que la main me démange et qu’ il est pr3ferable qu’ on ne soit plus dans la même pièce juste le temps 2 minutes que je me reprenne et que nous ayons une explication de personne civilisée 😂.
    Ne rien lâcher sur certaine chose danger. Ou manque de respect et lâcher sur certaine truc le lieu du goûter tel ou tel jeux …
    Voilà pas facile mais être deux aide bcp j admire les mamans solos !!! Sympa ton blog qui parle de chose réel

    Aimé par 1 personne

  7. Lahaille dit :

    La terrible two…. une période difficile qui met les nerfs de la famille a rude épreuve! Chez nous ca y est c est terminé mais cela a été très compliqué car il ne voulait rien, ne voulait plus dormir, plus manger, rien faire mis à part hurler!!!!
    Les punitions ne fonctionnaient pas car ça l énervait encore plus….
    Alors on lui a donné de l homéopathie pour calmer un peu les nerfs puis petit à petit nous avons ritualisé le coucher, les repas…. et finalement tout est rentré dans l ordre pour notre plus grand bonheur!
    Bon courage, ca va passer 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s